En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Stéphane Grappelli - novembre 2019


Grappelli_21 copie.jpg
Stéphane Grappelli à son balcon rue de Dunkerque - © Ph. Baudoin
 


HOMMAGE À STÉPHANE GRAPPELLI
 


Mardi 19 novembre à midi au 87 rue de Dunkerque, la maire du 9e, Delphine Bürkli, le Conseil de Quartier Anvers-Montholon et les amateurs de jazz, rendent hommage à Stéphane Grappelli, célèbre violoniste et compositeur (jazz et musique de films). Une plaque sera ainsi posée sur la façade du 87 de cette rue.
 

Né à quelques encablures de là, à l’hôpital Lariboisière en 1908, Stéphane passe son enfance et adolescence dans ce quartier du 9e (rues Montholon et au 59bis Rochechouart). Dés 12 ans, il joue du violon dans les rues et cours d'immeubles.

 En 1934 est créé,  à l’instigation du Jazz Hot Club, association qui aura son siège au 14 rue Chaptal dans le 9e, le "Quintette du Hot Club de France" avec Django Reinhardt (24 ans) et Stéphane Grappelli (26 ans). Le groupe entrera bientôt dans la légende, créant un style étiqueté aujourd’hui "swing (ou jazz) manouche". Ensemble ils inventent cette musique intemporelle et indémodable.

La guerre, est une  période où Stéphane se trouve à Londres,(1940-1946), et impose une interruption. Le Quintette se maintient de nos jours encore comme le plus original des orchestres de jazz européens. Stéphane Grappelli fait partie des plus grands violonistes de jazz du XXᵉ siècle et jouera et enregistrera  avec les plus connus et prolixes musiciens de jazz, (Duke Ellington, Oscar Peterson, Cole Porter, Bill Coleman, Claude Bolling), ou de musique classique, se mesurant par exemple à armes égales avec Yehudi Menuhin et enregistrant avec André Previn. Mais aussi interprète de la musique d'un Georges Gershwin ou de Michel Legrand.

En 1968, Stéphane habite rue de Dunkerque jusqu'à son décès le 1er décembre 1997. Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.
 

Joseph Oldenhove ami et secrétaire de Stéphane et Philippe Baudoin historien du Jazz (suivre ce lien), prendront la parole pour honorer la mémoire du musicien. Des musiciens du quartier et alentours, viendront faire un « boeuf musical » au café en face à l'immeuble de S.Grappelli, après l'hommage officiel.
 

                                                                       M.G.

© 9ème Histoire - 2019 


Date de création : 11/11/2019 • 11:03
Catégorie : - Echos du Terrain
Page lue 283 fois