En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Façades & Devantures


Billard_2.jpg    Billard_3.jpg
L'Académie de Billard Clichy-Montmartre avant et après sa récente transformation - © CR
 




LE BILLET DU PRÉSIDENT


 



Le paysage de la rue, façades et devantures

 


Nous, Parisiens, sommes bien ingrats de nous plaindre des confinements sanitaires et autres couvre-feux, qui restreignent nos libertés. Il nous en reste une, essentielle, celle de nous promener, le nez en l’air, pour regarder ce que nous oublions souvent de regarder, le fascinant paysage architectural des rues de Paris. En 2004, dans ma Grammaire des immeubles parisiens (Parigramme)[1], je proposais au promeneur, au piéton de Paris, quelques clés de lecture : syntaxe architecturale, répertoire de motifs et exemples typiques ; mais, dans ce livre, j’ai négligé les devantures, qui qualifient le rez-de-chaussée, et qui, pourtant, dans nos déambulations ordinaires, retiennent souvent davantage nos yeux.
Il y a une raison à cela, la vie des boutiques est plus courte que celle des immeubles. Celles qui ont échappé à un trop rapide turn over retiennent particulièrement l’attention, car les modes se suivent et ne se ressemblent pas
[2]. Cette singularité a justifié en 1983 -1984 l’Inscription sur la liste supplémentaire des Monuments historiques de plus d’une centaine de devantures de boutiques, dont cinq seulement dans notre 9e [3].   
 


Miel_2_1.jpg
La Maison du Miel  24 rue Vignon  -        © CR
                                                                    


Pour notre arrondissement cet inventaire était visiblement trop sommaire, et nous en payons le prix aujourd’hui. Ces derniers temps en effet nous avons été émus de voir détruite la façade de l’historique Auberge du Clou, 30 avenue Trudaine[4], (suivre ce lien) et d’apprendre qu’était aussi menacée la boutique du marchand d’estampes Mas, 48 rue La Fayette, dont la devanture et l’aménagement intérieur, y compris son papier peint d’origine, datent de 1898. 
 

Vous avez été nombreux à vous associer à la pétition lancée par 9e Histoire demandant qu’elle soit protégée. Nous attendons le résultat de nos recours. Mais, en matière de défense du patrimoine, l’anticipation est toujours le plus efficace ; aussi Emmanuel Fouquet, notre secrétaire général, a eu l’excellente idée de vous proposer un petit exercice d’inventaire. Profitant de nos promenades de santé, et pour leur donner un sens, nous pourrions, chacun d’entre nous, au hasard de nos flâneries, repérer, décrire, photographier, les devantures,  qui mettent l’art à hauteur de trottoir et qui méritent l’attention pour les raisons les plus diverses, des plus anciennes aux plus récentes.